Accueil du site Sous rubrique Actualités Hommage à Dominique Givord

Hommage à Dominique Givord

[English version below]

Dominique Givord était un scientifique exceptionnel, un mentor et un bâtisseur au sein de la communauté du magnétisme. Ses intérêts de recherche étaient variés, couvrant un vaste domaine depuis des études fondamentales jusqu’aux applications : réponse paramagnétique des métaux ferromagnétiques, magnétisme des alliages de métaux de transition et de terres rares, retournement de l’aimantation dans les aimants permanents à haute performance, couplage d’échange aux interfaces ferromagnétique-antiferromagnétique, effets du champ électrique sur les couches minces magnétiques, spintronique avec des antiferromagnétiques, applications biomédicales des micro-aimants. Sa passion et son enthousiasme ont inspiré ses collaborateurs et ses collègues, et chacun se souviendra de discussions animées et stimulantes.

Dominique a grandement contribué à la communauté du magnétisme à l’échelle nationale et internationale. Il a été directeur du laboratoire Louis Néel du CNRS à Grenoble (1992-2000) puis du laboratoire national des champs magnétiques pulsés (LNCMP) à Toulouse (2000-2002). Il a été cofondateur et coordinateur de l’Action européenne concertée sur les aimants (CEAM), un projet financé par la Commission européenne, impliquant plus de 70 partenaires universitaires et industriels de 1985 à 1993. Ce projet a favorisé les collaborations à travers toute l’Europe pour le développement et l’utilisation d’aimants à haute performance à base de métaux de transition et de terres rares, par le biais d’échanges entre scientifiques, de réunions régulières et de partage d’informations.

Il a noué des liens étroits avec la communauté du magnétisme au Vietnam, en commençant dans le cadre d’un effort parrainé par les Pays-Bas pour restaurer la recherche scientifique dans les années d’après-guerre, et il a reçu pour cela le Prix d’État pour la Science et la Technologie ainsi que la Médaille de l’amitié du Peuple du gouvernement du Vietnam. Il a également joué un rôle clé dans l’établissement de liens étroits entre les communautés du magnétisme en France et en Roumanie, incluant en particulier la création de l’école d’été franco-roumaine sur le magnétisme. Cette école biennale s’est déroulée de 1999 à 2003 et, en 2005, elle a été transformée en « école européenne sur le magnétisme » (ESM) qui a maintenant un fort rayonnement international. Dominique a également été l’un des moteurs de la création du Joint European Magnetic Symposia (JEMS), maintenant la plus grande conférence européenne sur le magnétisme, et il a présidé la première édition de cette conférence qui s’est tenue à Grenoble en 2001. La montée en puissance progressive de ces deux événements européens a contribué à la construction d’une communauté européenne du magnétisme, que Dominique a encouragée de tout cœur en tant que co-fondateur de l’European Magnetism Association (EMA). Dominique a également collaboré avec plusieurs groupes brésiliens et il a été professeur invité à l’Universidade Federal do Rio de Janeiro, où il a créé le Nano Materials Laboratory. Il a été secrétaire de la commission sur le magnétisme de l’Union internationale de physique pure et appliquée (UIPPA) et éditeur du Journal of Magnetism and Magnetic Materials.

Dominique était une personne bienveillante, généreuse, sincère et très accessible, et il a continué jusqu’à la fin à guider et à inspirer de jeunes chercheurs. Grâce à sa profonde compréhension du magnétisme associée à son intuition, il a établi un lien profond entre la recherche actuelle, qui bénéficie des progrès récents dans les moyens de calcul et de caractérisation, et la richesse de la recherche d’hier. L’afflux de témoignages élogieux reçus ces derniers jours donne une mesure de ce qu’il a apporté. "Quand un aîné meurt, c’est une bibliothèque qui brûle" : cela s’applique sûrement à ce ‘sensei’ qui va nous manquer.

Il s’est éteint le 4 février 2019.

In memory of Dominique Givord (1945 – 2019)

Dominique Givord was an outstanding scientist, a teacher to many, and a leader within the magnetism community. Dominique’s research interests were wide and varied and included fundamental studies of the paramagnetic response of metallic ferromagnets, magnetism of rare-earth transition metal alloys, magnetisation reversal in high performance permanent magnets, exchange bias in nanoparticles, electric field effects on magnetic thin films, antiferromagnetic spintronics, and bio-medical applications of micro-magnets. His passion and enthusiasm inspired coworkers and colleagues, and he will be remembered for his stimulating and challenging discussions.

Dominique contributed greatly to the magnetism community at both the national and international levels. He was the director of the CNRS Laboratoire Louis Néel in Grenoble (1992-2000) and then the national pulsed magnetic field laboratory (LNCMP) in Toulouse (2000-2002). He was a co-founder and co-coordinator of the European Commission funded Concerted European Action on Magnets (CEAM), a project with over 70 partners from academia and industry which ran from 1985 until 1993. This project promoted pan-European collaboration related to the development and use of high performance rare-earth transition metal magnets through scientist exchanges, regular meetings and information sharing.

He forged special links with the Vietnamese magnetism community, starting within the framework of a Dutch sponsored effort to restore scientific research in the post-war years, and was awarded the State Prize of Science and Technology and the Medal of people friendship of the Government of Vietnam.

He also played a key role in building close ties between the magnetism communities in France and Romania and was instrumental in establishing the Franco-Romanian Summer School on Magnetism. This biennial school ran from 1999-2003 and in 2005 it evolved into the "European School on Magnetism". Dominique was a driving force behind the establishment of The Joint European Magnetic Symposia (JEMS) and chaired the first edition of this conference when it was held in Grenoble in 2001. The progressive gain in importance of these two European events has contributed to building a European magnetism community, which Dominique wholeheartedly promoted as a co-founder of the European Magnetism Association. Dominique collaborated with a number of Brazilian groups, and was a visiting professor in the Universidade Federal do Rio de Janeiro, where he created the Nano Materials Laboratory. He served as secretary of the magnetism commission of the International Union of Pure and Applied Physics (IUPAP) and as an editor of the Journal of Magnetism and Magnetic Materials.

Dominque was a caring, generous, sincere and very accessible person, and continued to the end to mentor and inspire young researchers. With his profound understanding of magnetism combined with his intuition he formed a critical link between today’s research efforts, which benefit from transformational advances in both computing and characterisation possibilities, and the wealth of yesteryear’s efforts. The outpouring of glowing testimonies to Dominique in these last days are a measure of the man. To paraphrase an African sage, "when an elder dies, a library burns", surely applies to this sensei who will be missed.

Dans la même rubrique

© Institut Néel 2012 l Webdesign chrisgaillard.com l Propulsé par spip l Dernière mise à jour : jeudi 14 février 2019 l