Accueil du site Sous rubrique Actualités Félicitations à Richard Haettel, lauréat 2018 du Cristal du CNRS (...)

Félicitations à Richard Haettel, lauréat 2018 du Cristal du CNRS !

Richard Haettel est Ingénieur d’études dans le pôle TEMA (Traitement Elaboration Matériaux Applications) qu’il a rejoint à sa création en janvier 2016 à l’Institut Néel. Au sein de ce pôle, il a la responsabilité d’une dizaine de dispositifs d’élaboration de matériaux massifs.
Ses compétences sont larges : depuis la métallurgie jusqu’au développement d’équipements d’élaboration et de mise en forme des matériaux. Il conçoit et développe des dispositifs expérimentaux, pour certains uniques, comme par exemple le développement d’un porte-substrat chauffant, tournant et à refroidissement ultra-rapide, adapté à un réacteur de pulvérisation haut débit.

Son expertise sur la synthèse d’alliages, en particulier en utilisant la technique de fusion inductive en creuset froid lui vaut la reconnaissance de ses pairs et celle de nombreux partenaires du monde industriel.
Il fait d’ailleurs partie d’un groupe national d’experts de cette technique dont le but est de mettre en commun les expertises permettant d’améliorer significativement l’efficacité des creusets froids. Jusqu’ici, de nombreux verrous technologiques ont limité leurs développements. Richard Haettel a conçu plusieurs formes de creusets ainsi que quelques prototypes. En 2017, il est auteur d’un brevet du CNRS qui concerne l’architecture d’un creuset froid monobloc.

En plus de son goût prononcé pour le développement, la technique et l’élaboration de matériaux, Richard Haettel continue d’accroître sa technicité et ses connaissances en physique afin d’être force de proposition pour de nouveaux projets et d’améliorer encore son interaction avec les chercheurs.
Ceci lui permet d’être un membre actif dans un grand nombre de projets collaboratifs et de contribuer de façon notable à la formation des étudiants, de collaborateurs ou de partenaires du laboratoire.
Ses compétences dépassent largement le cadre de l’Institut Néel : il est intervenu au bénéfice d’autres laboratoires grenoblois, pour des dispositifs sur les grands instruments (ESRF). Les chercheurs de l’Institut Néel l’ont même conduit à s’impliquer dans des collaborations fructueuses avec des laboratoires plus lointains (Toulouse, Portugal, Roumanie, Brésil, Japon) !
C’est cette pertinence récurrente sur un large périmètre à cheval entre l’instrumentation et l’élaboration, doublée d’une attitude résolument créative, que le CNRS a choisi de récompenser cette année.

Dans la même rubrique

© Institut Néel 2012 l Webdesign chrisgaillard.com l Propulsé par spip l Dernière mise à jour : mardi 11 décembre 2018 l