Accueil du site Séminaires Séminaire DECOUVERTE

Séminaire DECOUVERTE

Vendredi 20 octobre à 10h00,
Salle des séminaires, Bât. A

Orateur : Olivier BOURGEOIS
"La musique c’est physique", ou quelles sont les implications de la physique sur la compréhension de la construction de la musique occidentale.

Abstract

L’idée est de montrer ce qui, dans la musique d’aujourd’hui, est issu soit de la culture (choix arbitraire), soit de la physiologie (oreille), soit de la physique (et des mathématiques). On regardera tout d’abord ce qu’est le son (vibration de pression) et ce que l’on entend par fréquence, harmonique, période, etc.... On regardera de façon réelle de quoi se compose le son de différentes origines (son de la voix, différents instruments, leur timbre). Puis, l’importance des nombres premiers pour décrire les accords ; ce qui a permis de construire les premières gammes en musique. Malheureusement l’incompatibilité de ces gammes entre elles pour les accords de tierce, quarte, quinte ou de sixte a obligé les musiciens à imaginer le tempérament égal (par opposition au tempérament juste). Ce tempérament très pratique pour jouer de la musique d’ensemble ne respecte pas (intégralement) les lois de la physique mais a été à l’origine d’une grande simplification dans la fabrique des instruments, les a rendu compatible entre eux.
On fera des expériences : étude du son de la voix, du son de certain instruments (en temps et en fréquence), quels harmoniques contiennent t’ils, comment sonne un son monochromatique etc... on essaiera que ce soit ludique.
En conclusion, je donnerai des exemples de musiques contemporaines qui n’utilisent plus le tempérament égal mais le tempérament juste adaptable (proposé par Frédéric Faure (UGA) et Magic Malik (flutiste de jazz français)) qui est à tout instant est en parfait accord avec les lois de la physique.

Dans la même rubrique

© Institut Néel 2012 l Webdesign chrisgaillard.com l Propulsé par spip l Dernière mise à jour : mardi 17 octobre 2017 l