Accueil du site Sous rubrique Actualités Wolfgang WERNSDORFER médaille d’argent du CNRS !

Wolfgang WERNSDORFER médaille d’argent du CNRS !

Wolfgang Wernsdorfer est né en Allemagne. Après une formation d’électricien et un baccalauréat technologique, il poursuit ses études universitaires à l’Université de Würzburg, puis à l’ENS de Lyon. Il a réalisé sa thèse, soutenue en 1996, au laboratoire Louis Néel et au Centre de Recherches sur les Très Basses Températures (laboratoires intégrés depuis à l’Institut Néel) à Grenoble, où se déroule encore sa carrière scientifique. Il est actuellement directeur de recherche au CNRS.



Les travaux de Wolfgang Wernsdorfer portent principalement sur le nano-magnétisme, la nano-physique et la spintronique moléculaire. Dans ces domaines, il a réalisé et réalise encore des travaux exceptionnels et est rapidement devenu l’un des plus éminents spécialistes internationaux. Expérimentateur hors pair, il a développé au cours des années différentes techniques de mesures magnétiques afin de sonder le magnétisme à l’échelle du moment magnétique unique. Il a ainsi réalisé des travaux pionniers sur la dynamique quantique de nano-aimants moléculaires, comme l’observation du renversement par effet tunnel de l’aimantation ou d’interférences quantiques dans ce renversement. En 2008, il a obtenu un financement ERC lui donnant la possibilité de développer une toute nouvelle activité de nano-spintronique moléculaire. Il est ainsi parvenu à sonder à l’échelle du spin unique, la cohérence quantique d’un aimant moléculaire. En transposant des concepts existants et en développant de nouvelles alternatives, il a ainsi posé les jalons à l’utilisation d’aimants moléculaires à la fois dans le cadre de la spintronique mais également dans le traitement quantique de l’information.



Appliqué et impliqué dans la formation de jeunes étudiants, il se dévoue également à impulser et soutenir de nombreux progrès technologiques. A ses qualités d’expérimentateur hors norme, Wolfgang Wernsdorfer associe une connaissance profonde de la physique, ainsi qu’une capacité de travail phénoménale, ce qui lui confère une production scientifique exceptionnelle (plus de 500 publications), tant en quantité qu’en qualité. Ses différents travaux lui ont ainsi déjà valu différentes et prestigieuses distinctions, comme la médaille de Bronze du CNRS en 1998, le prix Agilent Europhysics en 2002, le prix international Olivier Kahn en 2006, et plus récemment le prix Gutenberg et le prix spécial de la SFP en 2012.

Dans la même rubrique

© Institut Néel 2012 l Webdesign chrisgaillard.com l Propulsé par spip l Dernière mise à jour : vendredi 28 avril 2017 l