Accueil du site Séminaires Soutenance de thèse

Soutenance de thèse


Mercredi 1er juillet à 10h00,
Salle des séminaires, bât. A.

Orateur : Jessica Bousquet
"Propriétés optiques et électroniques du diamant fortement dopé au bore"

Abstract :

Ce travail de thèse présente une étude expérimentale des propriétés optiques, électroniques et structurales du diamant fortement dopé au bore. Ce semi-conducteur à large bande interdite peut être synthétisé par dépôt chimique en phase vapeur assisté par plasma micro-onde (MPCVD). Il est intrinsèquement isolant mais devient métallique, voire supraconducteur conventionnel par dopage de type p.

Ce travail s’articule autour de trois grands axes :

Le premier concerne le développement de l’ellipsométrie spectroscopique pour la caractérisation de couches de diamant monocristallin. Dans un premier temps, des modèles optiques ont été développés afin de déduire les épaisseurs, résistivités et concentrations de porteurs de plusieurs séries d’échantillons mesurés ex situ. Ces valeurs ont été confrontées à celles obtenues par le biais de mesures SIMS (Spectroscopie par Emission d’ion Secondaires) et de transport électronique. Une masse effective optique des porteurs a pu ainsi être évaluée. Dans un second temps, cette technique a été mise en oeuvre in situ sur le réacteur. L’influence de la température et de la géométrie de la chambre de réaction a été évaluée et des suivis de croissance en temps réel sont présentés.

Le second axe porte sur la synthèse des échantillons et l’optimisation des paramètres de croissance. Dans cette partie, nous révélons la présence d’un transitoire dans l’incorporation du bore conduisant à une inhomogénéité de dopage des échantillons. Une augmentation de l’incorporation du bore avec le débit a également été observée pour la première fois. Enfin, la détérioration de la qualité cristalline du diamant, au delà d’une concentration critique d’atomes de bore, est identifiée et discutée.

Le troisième et dernier axe de ces travaux de recherche, est dédié à l’investigation des propriétés électroniques du diamant fortement dopé par magnéto-transport de 300K à 50 mK. Dans un premier temps, l’importance de la mésa-structuration de croix de Hall lors des mesures de transport est mise en évidence. L’utilisation d’une géométrie « maîtrisée », permet en effet de limiter les courants parasites dus à l’inhomogénéité de dopage des couches. Nous avons ainsi pu construire un diagramme de phase différent de celui qui avait été rapporté dans la littérature. Une phase métallique et non supraconductrice a été mise en évidence pour la première fois. Une étude de la transition métal-isolant est présentée, et les exposants critiques issus de sa modélisation sont discutés. L’étude de l’état supraconducteur enfin, nous a permis d’aboutir à une nouvelle dépendance de la température de transition (Tc) avec le dopage. Cette dernière est comparée aux calculs ab initio de la littérature. Aucune réduction de la Tc avec l’épaisseur n’a en revanche été observée dans la gamme des couches synthétisées à savoir de 10 nm à 2 µm

Dans la même rubrique

© Institut Néel 2012 l Webdesign chrisgaillard.com l Propulsé par spip l Dernière mise à jour : jeudi 6 décembre 2018 l