Accueil du site Séminaires Soutenance de thèse

Soutenance de thèse

Vendredi 19 Décembre à 10h00,
Salle des Séminaires, Bât. A

Orateur : Arnaud GLOPPE
"Nano-optomécanique au cœur d’un faisceau laser focalisé : cartographie du champ de force optique et action en retour bidimensionnelle"

Abstract

Cette thèse s’inscrit dans la thématique de la nano-optomécanique et de l’emploi de nanorésonateurs mécaniques comme sonde de force ultrasensible pour étudier leur interaction avec la lumière.

Pour cela, un nanofil de carbure de silicium est positionné dans un faisceau laser fortement focalisé. Cela permet, en mesurant les fluctuations de l’intensité transmise, d’observer avec une grande dynamique et une sensibilité proche de la limite quantique standard le mouvement Brownien du nanorésonateur. La grande sensibilité en force des nanofils, inhérente à leur très faible masse, permet d’étudier l’action en retour de la mesure, c’est-à-dire la force exercée par le laser focalisé sur le nanofil. L’exploitation de la légère levée de dégénérescence observée entre les deux polarisations mécaniques transverses permet de réaliser une cartographie vectorielle bidimensionnelle du champ de force optique, avec une sonde de diamètre sub-longueur d’onde. Cette mesure permet également de mettre en évidence le caractère non-conservatif de l’interaction lumière-matière, dont la signature emblématique est l’existence de vorticité dans le champ de force mesuré. Ce dernier présente de très fortes variations spatiales, qui modifient profondément la dynamique du nanofil. Cette action en retour de la mesure est responsable d’un fort couplage entre les deux polarisations mécaniques du mode fondamental du nanofil. Le caractère bidimensionnel du couplage ainsi que la topologie non-conservative du champ de force conduisent à une bifurcation et à une instabilité dynamique du nanofil. Cette nouvelle instabilité optomécanique est observée avec des forces optiques instantanées, qui suivent instantanément les variations d’intensités vues par le nanofil.
En présence d’absorption, le cas plus général d’un champ de force partiellement retardé par les constantes de temps thermiques est également étudié, conduisant à un refroidissement, spécifique et accordable en position, des deux polarisations mécaniques.
Enfin l’interaction lumière-matière entre le laser et le nanofil et la grande variété des propriétés optomécaniques accessibles à cette approche sont développés.
Ces développements démontrent la possibilité d’observer et de contrôler optiquement des nanorésonateurs mécanique de très grande sensibilité, proche de l’attonewton, pour des mesures vectorielles ultrasensibles de champ de force.

Dans la même rubrique

© Institut Néel 2012 l Webdesign chrisgaillard.com l Propulsé par spip l Dernière mise à jour : jeudi 20 septembre 2018 l