L’Hélium pour étudier la turbulence

Les propriétés exceptionnelles de l’hélium cryogénique nous permettent d’explorer au laboratoire la limite asymptotique des lois de la turbulence et d’en tester les modèles théoriques. A une température suffisamment basse, l’hélium liquide devient superfluide, ce qui permet d’explorer un autre écoulement modèle : la turbulence quantique.

Etudes réalisées au laboratoire


Des collaborations avec le CEA et le CERN étendent à des nombres de Reynolds records certains de nos écoulements, en tirant profit d’installations cryogéniques de très forte puissance.

  • GReC : Fluctuations de vitesse jusqu’à Rl=6000 grâce au liquéfacteur 6 kW du CERN
  • SHREK : Turbulence quantique sur le liquéfacteur 400 W à 1,8K du SBT/CEA

Dans la même rubrique

© Institut Néel 2012 l Webdesign chrisgaillard.com l Propulsé par spip l Dernière mise à jour : vendredi 22 novembre 2019 l