Accueil du site Presse et documents Prix Scientifiques 2012 - Alain BENOIT, Médaille de l’innovation du CNRS (...)

2012 - Alain BENOIT, Médaille de l’innovation du CNRS 2012

Alain BENOIT, Physicien des très basses températures à l’Institut Néel est récipiendaire de la médaille de l’innovation qui honore chaque année des recherches scientifiques exceptionnelles ayant conduit à une innovation marquante sur le plan technologique, thérapeutique ou sociétale. Elle lui a été remise par la Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche Geneviève Fioraso, le mercredi 20 juin au siège du CNRS à Paris

Le point le plus froid dans l’espace !

Le satellite Planck de l’Agence spatiale européenne a emporté avec lui le système de refroidissement des détecteurs qui lui vaut aujourd’hui la médaille de l’innovation décernée le 20 juin. Dans un cryostat à dilution, dont le principe est connu depuis de nombreuses années, on utilise les propriétés spécifiques des mélanges des deux isotopes de l’hélium 3He et 4He pour refroidir la matière à des températures extrêmement basses.

Repères

Alain Benoît a mis au point une nouvelle technique permettant d’utiliser le refroidissement par dilution en apesanteur. Il l’a ensuite appliqué en astrophysique en travaillant sur des projets de satellites destinés à mesurer les anisotropies du rayonnement fossile aussi bien aux Etats-Unis (projet FIRE de CALTECH) qu’en France (projet SAMBA de l’Institut d’astrophysique spatiale). Ces développements technologiques permettent d’augmenter les performances de détection des satellites utilisés dans les missions spatiales.

Né en 1948, Alain Benoît a rejoint Sup Télécom après les classes préparatoires, pour y suivre des études d’ingénieur. Il s’est passionné pour la physique du solide, ce qui l’a conduit à suivre des études doctorales dans le laboratoire du physicien Jacques Friedel, à l’université d’Orsay. Après avoir obtenu son doctorat de physique en 1976, il a rejoint l’institut Néel (CNRS) en tant que chercheur. Elu à l’Académie des sciences en 2002, Alain Benoit a obtenu de nombreux prix scientifiques, dont la médaille d’argent du CNRS en 1993. Physicien des très basses températures, Alain Benoît a réalisé d’importantes avancées expérimentales, en physique du solide, notamment sur les détecteurs bolométriques, adoptées aujourd’hui par les physiciens nucléaires et les astrophysiciens car ils permettent d’améliorer notamment la sensibilité de leurs expériences.

[Vidéo | PDF]

Dans la même rubrique

© Institut Néel 2012 l Webdesign chrisgaillard.com l Propulsé par spip l Dernière mise à jour : mardi 25 septembre 2018 l