Accueil du site Séminaires Soutenance de Thèse

Soutenance de Thèse

L’objectif de la thèse était d’étudier la faisabilité d’un couplage thermique entre un réservoir d’hydrure métallique et une source externe de chaleur. L’évolution des propriétés de composites à base d’hydrure de magnésium (MgH2) a été étudiée en fonction du nombre de cycles d’hydruration. On observe une très bonne stabilité de la capacité massique d’absorption sur le long terme (600 cycles réalisés). Les premiers cycles sont néanmoins marqués par une évolution importante de la microstructure qui dépend de la proportion et/ou de la nature de l’additif utilisé lors de la mécano-synthèse des poudre d’hydrure. Cette évolution est associée à une augmentation de la conductivité thermique, mais également à une légère dégradation des cinétiques intrinsèques de réaction ainsi qu’à une expansion volumique des composites. Nos mesures montrent que l’amplitude des contraintes mécaniques engendrées sur les parois d’un réservoir se stabilisent après une cinquantaine de cycles.

Un réservoir contenant 10 kg de MgH2, et capable de stocker 6500 Nl d’hydrogène en 35 minutes a ensuite été développé au laboratoire. L’énergie des réactions d’absorption et de désorption est échangée avec une source externe de chaleur via un fluide caloporteur. Ce système permet de représenter l’intégration thermique d’un réservoir d’hydrure dans un système de cogénération. Un modèle numérique a été développé afin de mieux appréhender le comportement de ce réservoir. Des essais de couplage entre un réservoir de taille plus modeste et une pile à combustible haute température (SOFC) développant une puissance électrique de 1 kW ont également été réalisés au Politecnico di Torino.

Dans la même rubrique

© Institut Néel 2012 l Webdesign chrisgaillard.com l Propulsé par spip l Dernière mise à jour : mardi 15 octobre 2019 l